DONNEES CLIMATIQUES




Par sa position latitudinaire, le Niger bénéficie d'un ensoleillement extrêmement intense. La rareté de la couverture nuageuse a pour conséquence des températures généralement très élevées qui déterminent, même dans des régions régulièrement arrosées, une évapotranspiration très intense (4 m/an).

En raison de son étagement latitudinal sur 12° de latitude, le Niger est concerné par trois grands types climatiques :

  • RĂ©gime aride saharien, dans le nord (Tamesna, TĂ©nĂ©rĂ©, Djado, Bilma) oĂą les prĂ©cipitations annuelles sont alĂ©atoires et en gĂ©nĂ©ral infĂ©rieures Ă  75 mm/an (gĂ©nĂ©ralement de l'ordre de 20 mm).

  • RĂ©gime de transition saharo-tropical qui concerne l'AĂŻr , la rĂ©gion dÂąAgadez, le Termit. La pluviomĂ©trie s'Ă©tage de 75 Ă  160 mm/an, avec une certaine rĂ©gularitĂ©.

  • RĂ©gime sahĂ©lien, Ă  partir de la latitude de Tahoua, avec une pluviomĂ©trie annuelle variant de 250 Ă  800 mm/an.


    Le climat subjectif permet de diviser l'année en trois grandes saisons :

  • La saison froide, de novembre Ă  fĂ©vrier, caractĂ©risĂ©e par un fort diffĂ©rentiel thermique quotidien. L'alizĂ© souffle de la zone saharienne vers le golfe de GuinĂ©e, produisant des brumes sèches.

  • La saison chaude, de mars Ă  juin. Le diffĂ©rentiel thermique quotidien s'attĂ©nue. L'harmattan souffle. Les tempĂ©ratures maximales moyennes dĂ©passent 400C.

  • La saison humide, de juin Ă  septembre. C'est l'hivernage caractĂ©risĂ© par une forte hygromĂ©trie et la baisse des tempĂ©ratures moyennes.
    Voir, en annexe, les données climatiques de référence (températures moyennes maximales et minimales, pluviométrie).

    Evolution de la couverture Nuageuse d'avril Ă  novembre
    (Pour revoir l'animation, passez le curseur au dessus de l'image)



    retour